Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 38


Accueil du site > Prix et distinctions > Alain Aspect lauréat du prix de la Fondation Balzan 2013

Alain Aspect lauréat du prix de la Fondation Balzan 2013

Ce prix a été décerné à Alain Aspect pour ses expériences d’avant-garde qui ont confirmé les prédictions de la mécanique quantique aux dépens des théories à variables cachées locales. Ses recherches ont rendu possible le contrôle expérimental des états quantiques intriqués, élément essentiel du traitement quantique de l’information.

Parmi les contributions majeures d’Alain Aspect figure la proposition d’un « schéma expérimental opérationnel » pour changer rapidement l’orientation des polariseurs pendant que les photons se déplacent à travers l’appareil et, plus importante encore, l’utilisation réussie de ce schéma dans ses expériences.

Les photons mesurés dans l’expérience d’Aspect proviennent de la désintégration d’un seul atome et forment ce qu’on appelle, en mécanique quantique, un état « intriqué ». L’observation de l’état d’un photon permet de prévoir le résultat d’une mesure sur l’état de l’autre photon, qui est en soi un exemple d’un bit quantique (qubit), un système quantique qui peut exister en deux états, correspondant aux deux états de polarisation. Le qubit est l’élément de base d’un « calculateur quantique », tel qu’il a été envisagé à la même époque que l’expérience d’Aspect.


Alain Aspect est professeur à l’Institut d’Optique et à l’Ecole Polytechnique
Directeur de recherche CNRS (Laboratoire Charles Fabry)
Membre du directoire de l’IFRAF


Voir l’article : Histoires courtes de Jean-François Dars et Anne Papillault


Voir en ligne : La fondation Balzan

Post-scriptum :

La Fondation Internationale Prix Balzan encourage partout dans le monde la culture, les sciences et les initiatives humanitaires les plus méritoires en faveur de la paix et de la fraternité entre les peuples.

La Fondation décerne actuellement quatre prix annuels, deux dans la catégorie des lettres, des sciences morales et des arts et deux dans celle des sciences physiques, mathématiques, naturelles et médicales. Depuis 2001 les statuts de la Fondation imposent aux lauréats de destiner la moitié du montant du prix au financement de projets de recherche menés de préférence par de jeunes chercheurs.

A intervalle variable, non inférieur à trois ans, la Fondation décerne aussi un prix pour l’humanité, la paix et la fraternité entre les peuples.