Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 28


Accueil du site > Séminaires > LKB > Séminaire atomes froids du LKB : Une transition liquide-gaz pour des bosons en interaction attractive à une dimension

Séminaire atomes froids du LKB : Une transition liquide-gaz pour des bosons en interaction attractive à une dimension

par Yvan Castin

Résumé

Nous considérons, en dimension un, une assembée de N particules quantiques bosoniques interagissant par un potentiel de Dirac attractif, à l’équilibre thermique dans une boite de quantification de longueur L avec des conditions aux limites périodiques.
Pour de grandes valeurs de N, et lorsque L est bien supérieur au diamètre de l’état dimère dans l’espace réel, nous prédisons, par étude numérique et analytique d’un modèle simple mais déduit des premiers principes, que le système présenté, à haute température, c’est-à-dire dans le régime non dégénéré, une transition du premier ordre entre deux phases. La phase privilégiée à haute température est un gaz presque pur d’atomes, avec une faible fraction de dimères, et des fractions encore plus faibles de trimères, etc.
La phase qui la supplante a moins haute température est un état lié mésoscopique ou macroscopique que nous qualifions de liquide, équivalent quantique du soliton brillant de la théorie de champ classique, et qui renferme toutes les particules du système, à l’exception d’une petite fraction gazeuse composée essentiellement d’atomes.

Post-scriptum :

Note that this seminar will be given in french.

Dans la même rubrique :