Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 29


Accueil du site > Thèses et habilitations > Oscillations de Bloch d’atomes ultra-froids : application aux mesures de haute précision

Oscillations de Bloch d’atomes ultra-froids : application aux mesures de haute précision

soutenance de thèse de Manuel Andia.

Vendredi 25 Septembre à 14h30, dans l’amphi 56.B, niveau -1, Université Pierre et Marie Curie, 4 place Jussieu - 75005 Paris.

Résumé :

Ce travail de thèse se développe autour de trois expériences. La première concerne la mesure du rapport h/m entre la constante de Planck et la masse d’un atome de rubidium.
Dans le cadre de l’étude détaillée des effets systématiques, tels que la phase de Gouy ou l’effet Zeeman quadratique, nous avons développé une nouvelle source laser compacte et puissante (12W@780nm) permettant de réduire l’effet de la phase de Gouy d’un facteur 4.
La deuxième expérience a porté sur la démonstration d’un nouveau schéma de gravimètre compact, s’appuyant sur les oscillations de Bloch pour faire léviter les atomes. Une mesure de l’accélération locale de la pesanteur a été réalisée avec une sensibilité préliminaire très prometteuse de 4.7E-7 g en 1s.
La troisième expérience a permis d’obtenir un interféromètre atomique symétrique grâce à la technique de double diffraction Raman. Nous avons réalisé la chaîne de fréquences et le montage optique pour l’intégration de séparatrices à grand transfert d’impulsion (LMTBS) à base d’oscillations de Bloch.

Thèse effectuée sous la direction de Saïda Guellati-Khélifa et Pierre Cladé, au Laboratoire Kastler Brossel.

Dans la même rubrique :