Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 33


Accueil du site > Prix et distinctions > Jakob Reichel, lauréat d’une bourse ERC « advanced grant »

Jakob Reichel, lauréat d’une bourse ERC « advanced grant »

. Jakob Reichel est lauréat d’une prestigieuse bourse ERC attribuée par l’Europe. Son projet a pour but de pousser à leurs limites les propriétés uniques des cavités Fabry-Perot à fibre (FFP), initiées par le groupe, et de développer des nouvelles applications dans le domaine de l’ingénierie quantique.

Jakob Reichel est professeur à l’Université Pierre et Marie Curie et membre du LKB sur le site ENS depuis 2004. Il est venu à Paris après avoir travaillé avec Theodor Hänsch, au sein de l’Institut Max Planck pour l’Optique Quantique à Munich, en Allemagne. Ses recherches sont à l’interface entre la physique des atomes froids, l’information quantique et la métrologie. Son groupe a conçu plusieurs innovations technologiques maintenant largement utilisées dans le domaine de la physique atomique, moléculaire et optique, notamment « la puce à atomes », un microcircuit permettant de produire des condensats de Bose-Einstein, et des cavités Fabry-Perot fibrées de grande finesse qui concentrent la lumière dans un volume très confiné. Ces cavités sont aujourd’hui utilisées dans plus d’une douzaine de laboratoires dans le monde.

Le projet ERC combine des puces à atomes et des cavités fibrées de façon à préparer des nuages d’atomes ultra-froids présentant de forte corrélations quantiques et à utiliser ces états pour améliorer significativement la métrologie du temps et des fréquences. L’équipe cherchera également à améliorer la technologie de fabrication de ces cavités afin d’ouvrir de nouvelles possibilités dans le domaine de l’interaction lumière-matière au LKB, mais aussi dans d’autres laboratoires travaillant avec des ions piégés, des centres colorés dans le diamant, des puits quantiques semiconducteurs, des nanotubes de carbone, ou encore en optomécanique quantique.