Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 36


Accueil du site > Prix et distinctions > Michèle Leduc : femme scientifique de l’année

Michèle Leduc : femme scientifique de l’année

Mardi 30 juin 2009

Docteur en sciences physiques, Michèle Leduc a effectué presque toute sa carrière dans le laboratoire Kasstler Brossel de l’Ecole normale supérieure, d’abord en étudiant les propriétés de l’Hélium, puis en abordant le domaine des fluides quantiques polarisés à basse température.

JPEG - 97.7 ko

Ces expériences l’ont conduite à développer de nouveaux lasers pour l’infrarouge, utilisés notamment pour la magnétométrie et en médecine. Michèle Leduc a également lancé, en France et à travers un réseau européen, des études sur l’imagerie médicale par IRM avec du gaz polarisé d’hélium inhalé. Ces études pourraient déboucher sur une méthode de diagnostic des affections des voies respiratoires.

JPEG - 32.8 ko

Depuis 1993, Michèle Leduc se consacre au domaine des atomes ultrafroids d’hélium 4 métastable en dirigeant avec Claude Cohen-Tannoudji une équipe de jeunes chercheurs qui exploitent un grand montage permettant la condensation de Bose Einstein de ce gaz. Les travaux actuels de cette équipe concernent l’étude des transitions de phase quantique lorsque le condensat est confiné dans un réseau optique, domaine en lien étroit avec celui de la physique de la matière condensée.

Michèle Leduc est également directrice de l’Institut Francilien Recherche sur les Atomes Froids (GiS IFRAF) qui fait fonctionner en réseau depuis 2005 une trentaine d’équipes situées en Ile-de-France. Elle a elle-même organisé des « workshop » de rencontres entre jeunes chercheurs de l’IFRAF et d’autres pays, notamment l’Allemagne, l’Autriche, la Chine et l’Inde.

JPEG - 59.3 ko

Egalement Présidente de la Société Française de Physique, Michèle Leduc a coordonné pour cette société tous les événements de l’Année Mondiale de la Physique et travaille au rapprochement de la Société Française de Physique et des autres sociétés savantes professionnelles pour proposer des analyses communes sur les évolutions dans la recherche et l’enseignement supérieur.

Constamment engagée en faveur des femmes dans !a recherche, Michèle Leduc est membre fondateur de l’association « Femmes et sciences ». Elle a permis la création d’un prix de la jeune scientifique à Paris et donne régulièrement des conférences dans les lycées.

Post-scriptum :

  • Photo 1 : Michèle Leduc avec Mme Mercedes Erra, présidente du jury, Mme Valérie Pécresse, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche et Mr Louis Gallois, président exécutif de EADS.
  • Photo 2 : Présentation de la lauréate par Mme Mercedes Erra
  • Photo 3 : Remise du prix

cliquer pour agrandir les photos