Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 15


Accueil du site > Thèses et habilitations > « Interférométrie optique et atomique dans l’ingénierie d’états quantiques et les mesures de précision ».

« Interférométrie optique et atomique dans l’ingénierie d’états quantiques et les mesures de précision ».

HDR de Carlos L. Garrido Alzar

Vendredi 12 février à 14h00, amphithéâtre de l’IAP, Observatoire de Paris, 61 avenue de l’Observatoire, Paris 75014.

Résumé :

Dans cet exposé, je vous présenterai mes travaux de recherche dont l’objectif premier est le développement de capteurs inertiels quantiques compacts basés sur l’interférométrie atomique. Cette thématique se situe à la jonction de sujets de recherche sur lesquels j’ai travaillé pendant mes séjours postdoctoraux. Lors de mon premier postdoc j’ai travaillé à la mise en place théoretiquement et expérimentalement d’un protocole d’ingénierie d’états quantiques atomiques pour la métrologie et les mesures de haute précision. Cette recherche visait, en particulier, à l’amélioration de la précision d’une horloge atomique de césium en utilisant un ensemble d’atomes froids préparés dans un état où ils sont fortement corrélés. Je vous parlerai du protocole utilisé, fondé sur les mesures quantiques non destructives, et qui nous a permis d’observer en temps réel un dynamique quantique cohérente sur un même ensemble d’atomes.

Ma présentation se poursuivra avec une discussion sur les puces ou microcircuits à atomes. J’aborderai les avantages de ces dispositifs, la problématique spécifique à leur utilisation pour l’interférométrie atomique et les possibles solutions que nous avons déjà testé et envisagé dans ce contexte. En particulier, je vous parlerai sur le problème de décohérence observé dans le piégeage et guidage de nuages d’atomes froids, ainsi que sur la technique de modulation mise au point pour nous affranchir de celui-ci.

Je terminerai l’exposé avec la présentation de mon programme de recherche sur l’instrumentation de capteurs inertiels à atomes froids guidés sur microcircuit à atomes. Les éléments clefs à la réalisation de ces dispositifs pour le mesures de précision seront analysés. En particulier, je vous présenterai les critères importants à observer pour leur potentielles applications dans la navigation inertielle, les mesures géophysiques et les tests de physique fondamentale.

Post-scriptum :

Carlos L. Garrido Alzar
SYstémes de Référence Temps-Espace
CNRS - UMR8630
Observatoire de Paris
61, avenue de l’Observatoire
75014 Paris, FRANCE

Dans la même rubrique :