Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 11


Accueil du site > Prix et distinctions > Un jeune chercheur « PAMO » lauréat du prix Daniel Guinier 2015 de la SFP : Raphael LOPES.

Un jeune chercheur « PAMO » lauréat du prix Daniel Guinier 2015 de la SFP : Raphael LOPES.

Raphael LOPES a réalisée sa thèse au Laboratoire Charles Fabry de l’Institut d’Optique Graduate School sous la direction de Denis Boiron : « Réalisation expérimentale de l’effet Hong-Ou-Mandel atomique »

L’observation d’interférences lumineuses est une illustration classique d’un cours de physique ondulatoire et s’explique par le fait que chaque photon du faisceau lumineux peut parcourir l’interféromètre par deux chemins possibles de longueurs proches. Observer des effets d’interférence qui ne peuvent s’expliquer qu’au travers de chemins parcourus par deux photons est déjà beaucoup plus rare. Observer de tels effets avec des atomes et non des photons encore plus.

C’est ce qu’a réalisé Raphael Lopes pendant sa thèse en mettant au point un montage expérimental où des paires d’atomes ultra-froids sont envoyés sur une séparatrice pour atomes. Si les atomes de la paire arrivent chacun sur une voie d’entrée différente de la séparatrice et en même temps, alors ils vont forcément ressortir de la séparatrice ensemble si les atomes sont des bosons. Cet effet, appelé Hong-Ou-Mandel du nom des physiciens l’ayant observé la première fois avec des paires de photons, ne peut pas être expliqué en physique classique ; c’est un phénomène purement quantique lié à la notion d’indiscernabilité et d’intrication.

Grâce aux travaux de Raphael Lopes, l’optique atomique quantique a franchi avec brio une nouvelle étape importante de son développement. C’est donc avec grand enthousiasme que la Société Française de Physique a décidé de décerner à Raphaël Lopes le prix Daniel Guinier 2015.

Voir en ligne : Sa thèse