Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 120


Accueil du site > Thèses et habilitations > From single to many atoms in a microscopic optical dipole trap

From single to many atoms in a microscopic optical dipole trap

Soutenance de thèse de Andreas Fuhrmanek

Vendredi 23 septembre 2011 à 10h à l’auditorium de l’Institut d’Optique

Résumé :

Cette thèse traite de la manipulation d’atomes de rubidium 87 piégés dans un piège optique dipolaire microscopique. Les expériences sont réalisées dans divers régimes de chargement du piège allant d’un atome unique à quelques milliers d’atomes en moyenne.

Le régime à un seul atome permet de calibrer le dispositif expérimental. Nous utilisons l’atome unique comme bit quantique dont nous pouvons préparer et lire l’état avec une efficacité de 99.97% et 98.6%, respectivement. Lorsque plusieurs atomes sont chargés dans le piège microscopique, nous observons une distribution sub-Poissonienne du nombre d’atomes, liée aux collisions assistées par la présence de lumière quasi résonante. Une étude de ces collisions dans notre cas particulier (piège microscopique) révèle des taux de pertes extrêmement élevés, proches de la limite théorique de Langevin. Enfin, nous montrons que le chargement du piège microscopique avec plusieurs atomes est plus efficace lorsque nous superposons sur ce piège un deuxième piège, macroscopique, qui joue le rôle de réservoir d’atomes. Ce réservoir permet de charger le micro-piège à partir du macro-piège en l’absence de lumière quasi résonante et donc d’éviter les collisions assistées par la lumière.

Le chargement du micro-piège à partir du macro-piège conduit à des conditions initiales optimales pour l’évaporation forcée dans la perspective d’atteindre la condensation de Bose-Einstein avec seulement une dizaine d’atomes. Après évaporation du gaz nous atteignons des densités dans l’espace des phases proches du régime de dégénérescence.

Les travaux présentés ont été effectués dans l’équipe Optique Quantique sous la direction d’Antoine Browaeys.


Abstract :

This thesis focuses on the manipulation of rubidium 87 atoms in a microscopic optical dipole trap. The experiments are performed in various regimes where the number of atoms in the microscopic trap ranges from exactly one atom to several thousands on average.

The single atom regime allows us to calibrate the experimental setup. We use it a quantum bit, which state we can prepare and read out with efficiencies of 99.97% and 98.6%, respectively. When several atoms are loaded in the microscopic trap we observe a sub-Poissonian distribution of the number of atoms due to light-assisted collisions in the presence of near-resonant light. A study of these collisions in our particular case (microscopic trap) reveals extremely high loss rates approaching the theoretical Langevin limit. Finally, we demonstrate that the loading of the microscopic trap is more efficient when we superimpose on this trap a second macroscopic trap, which we use as an atom reservoir. This reservoir allows us to load the micro trap from the macro trap in the absence of any near-resonant light, thus avoiding light-assisted collisions.

The loading of the micro trap from the macro trap leads to optimal initial conditions for forced evaporation towards Bose-Einstein condensation with about ten atoms only. After evaporation we reach phase-space densities approaching the degenerate regime.


Post-scriptum :

CNRS - Institut d’Optique Graduate School
2, Avenue Augustin Fresnel
91127 Palaiseau Cedex
France
Tel. : +33 (0) 1 64 53 33 74


Dans la même rubrique :