Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 11


Accueil du site > Prix et distinctions > Quentin Beaufils premier lauréat du prix jeune chercheur de l’IFRAF

Quentin Beaufils premier lauréat du prix jeune chercheur de l’IFRAF

Quentin Beaufils recevra son prix des mains de Michèle Leduc (directrice de l’IFRAF), lors du Worhshop de l’IFRAF dans le cadre du salon OPTO le 6 octobre 2011 à Paris.

Quentin Beaufils travaille dans le groupe « Gaz quantiques dipolaires » du laboratoire de physique des lasers (LPL) à l’université Paris XIII. Sous la direction d’Olivier Gorceix, il a effectué son travail de Doctorat dans cette équipe entre 2006 et 2009.

L’équipe ne disposait alors, que d’un piège magnéto-optique pour refroidir et piéger les atomes de chrome 52.

L’apport de Quentin Beaufils a été déterminant dans la mise en œuvre des piégeages magnétique, optique et mixte des atomes métastables de chrome. Il a su mener à bien le refroidissement évaporatif tout-optique des atomes de chrome. En novembre 2007, après la mise en place du procédé de capture de tous les niveaux magnétiques (méthode originale utilisant des sweeps rf) et après utilisation d’un nouvel état métastable plus favorable, la condensation du chrome a pu être obtenue.

Avec les qualités d’expérimentateur de Quentin Beaufils l’équipe a obtenu des résultats nouveaux :

  • habillage rf et test mécanique de la renormalisation du facteur de Landé ;
  • analyse d’une résonance de Feshbach avec canal d’entrée en onde d ;
  • association rf de molécules de dichrome ;
  • début de l’analyse des moyens de contrôle de la relaxation dipolaire.

Tout ce travail sert de socle aux résultats actuels de l’équipe portant sur les propriétés magnétiques des spinors et sur l’analyse d’une anisotropie de la superfluidité du BEC de chrome.

Actuellement, Quentin Beaufils est en postdoc au SYRTE pour travailler sur le projet Forca-G, étude de la mesure précise de force à courte distance sous la direction de Franck Pereira.


Voir en ligne : http://www-lpl.univ-paris13.fr:8082/

Post-scriptum :

Laboratoire de Physique des Lasers
CNRS - UMR7538
Université Paris 13 - Institut Galilée
99, avenue Jean-Baptiste Clément
93 430 VILLETANEUSE FRANCE