Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 249


Accueil du site > Archives > Atomes froids, interférométrie atomique et mesures de précision

Atomes froids, interférométrie atomique et mesures de précision

Conférence de Noël Dimarcq (OBSPM - IFRAF) à l’ENS
Mardi 22 novembre 2011, 18h, Salle Dussane, 45 rue d’Ulm 75005 Paris

Les techniques d’interférométrie atomique ont connu un fantastique essort ces vingt dernières années grâce aux atomes froids, avec des applications phare pour les mesures ultra-précises de l’espace et du temps. Comme pour l’interférométrie optique, le choix de la géométrie de l’interféromètre atomique définit la grandeur à laquelle l’instrument est sensible : fréquence/temps (horloge atomique), rotation (gyromètre), accélération (accéléromètre, gravimètre), etc. Les instruments de mesure à atomes froids développés ont démontré d’impressionnantes performances qui se situent aujourd’hui à l’état de l’art, avec des applications variées au sol ou dans l’espace : tests des lois fondamentales de la physique, navigation et positionnement, synchronisation de grands réseaux, métrologie fondamentale, géophysique,etc.

Noël Dimarcq est directeur du SYRTE et directeur-adjoint de l’IFRAF.