Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 47


Accueil du site > Thématiques scientifiques > Axes thématiques verticaux > NanoElectronique (NE)

NanoElectronique (NE)

Cet axe est né de la fusion entre les anciens axes Electronique de Spin (EDS) et Electronique Moléculaire et Quantique (EMQ) et est géré par C’Nano

L’axe « NanoElectronique » prépare l’électronique et plus généralement les techniques des traitement de l’information de demain. Les recherches visent en particulier à répondre à l’augmentation des fonctions et à la diversité des matériaux sur les puces, et à préparer des alternatives moins consommatrices d’énergie au traitement classique de l’information, utilisant actuellement la technologie du transistor silicium-CMOS.
Connexes et à forte dynamique sur le plan mondial, les domaines de l’électronique moléculaire, de l’électronique quantique et de la spintronique sont situés en amont de la micro-électronique et positionnés à la fois comme complément de cette dernière et comme générateurs de futures ruptures technologiques.

L’électronique moléculaire concerne la réalisation de l’étude des systèmes, composants et circuits, constitués d’un ou quelques nano-objects : molécules, nanotubes, nanofils ou nanoparticules.

L’étude des propriétés quantiques des circuits électroniques permet d’une part de comprendre comment la cohérence quantique affecte le transport électronique, et d’autre part d’utiliser cette cohérence pour le traitement quantique majeure de l’information. Le spin étant maintenant considéré comme une variable quantique majeure des effets fondamentaux aux dimensions nanométriques, le rapprochement de la spintronique avec l’électronique moléculaire et quantique est évident. C’est aussi une voie de convergence interdisciplinaire qui rapproche cet axe des axes NanoChimie (spintronique moléculaire), NanoBioSciences (capteurs magnétiques pour le biomédical) et NanoPhotonique (magnéto-plasmonique et photonique de spin).

La spintronique évolue maintenant vers des dispositifs à base d’hétérostructures hybrides associant des métaux, des semi-conducteurs et des oxydes ferromagnétiques ou ferroélectriques, s’appuyant sur l’ingénierie des interfaces et notamment des caractérisations avancées en nanomagnétisme.


Bureau

  • Responsables

Frédéric PETROFF
Directeur de Recherche CNRS
Unité Mixte de Physique CNRS/Thales, UMR 137 CNRS

Jean-Marc BERROIR
Directeur de Recherche CNRS
LPA UMR 8551 CNRS

  • Membres

Salim-Mourad CHERIF
LPMTM, UPR 9001 (CNRS, Université Paris 13)

Vincent REPAIN
Laboratoire MPQ, UMR 7162 (CNRS, Université Paris 7)

Patrice ROCHE
SPEC-CEA

Myriam PANNETIER-LECOEUR
SPEC-CEA

Niels KELLER
GeMac-Versailles, UMR 8635

Annick LOISEAU
ONERA

Jean-Christophe LACROIX
ITODYS, Université Paris 7

Gérald DUJARDIN
ISMO, UMR 8214