Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 34


Accueil du site > Thématiques scientifiques > Axes thématiques verticaux > NanoBioSciences (NBS)

NanoBioSciences (NBS)

Cet axe est géré par C’Nano

L’axe NanoBioSciences s’attache à soutenir la communauté travaillant à la frontière entre Nano-sciences et Sciences du Vivant. Il s’agit d’exploiter et de développer l’extraordinaire potentiel de la région Ile-de France autour de techniques de pointe qui trouvent des applications naturelles dans l’étude du vivant et la recherche biomédicale (imagerie optique, micro- et nano-manipulations, conception et utilisation de nanoparticules fonctionnelles, contrôles fluidiques…).
Les thématiques scientifiques couvertes par l’axe NanoBiosciences sont par nature très variées. Les tailles sub-microniques mises en jeu dans ces travaux sont en particulier bien adaptées à l’étude des mécanismes cellulaires, par exemple par le développement de nanoparticules fonctionnalisées, utilisées comme sondes « furtives » du vivant ou au contraire permettant une activation locale.

Les travaux de nanomanipulation de molécules unique (ADN, protéines, moteurs moléculaires...) par une variété de techniques expérimentales ouvrent une fenêtre irremplaçable sur les processus mis en jeu à l’échelle moléculaire, ce qui en permet la modélisation.

D’autre part, l’apport des nanotechnologies permet d’aborder des problématiques liées à la séparation ou à la détection d’espèces à très faibles concentrations que ce soit via le développement de capteurs originaux ou par leur intégration dans des dispositifs. A ce titre, le contrôle fin des microenvironnements est rendu possible par une généralisation des outils micro-fluidiques, tandis que le développement des nouveaux nano-objets permet d’innover dans la vectorisation de médicaments, le diagnostic in vivo et les approches thérapeutiques.

De manière générale, les efforts expérimentaux menés en direction de la Biologie ne sauraient exister sans le travail en instrumentation et en développement de nouveaux matériaux mené en parallèle. Les nouveaux nano-objets et les nouvelles techniques de microscopie optique, microscopie à force atomique, micro- et nano-manipulations ou microfluidique et les perspectives qu’elles ouvrent en témoignent.


Bureau

  • Responsables

Antigoni ALEXANDROU
Directrice de Recherche CNRS
LOB, UMR 7645 CNRS, U 696 INSERM

Pascal SILBERZAN
Directeur de Recherche CNRS
UMR 168 CNRS, Institut Curie

  • Membres

Claude BOCCARA
Professeur des Universités
LOA, UMR 7587 CNRS, ESPCI

Malcolm BUCKLE
Directeur de Recherche CNRS
LBPA, UMR 8113 CNRS, ENS Cachan

Maxime DAHAN
Directeur de Recherche CNRS
LKB, UMR 8552 CNRS

Zoher GUEROUI
Chargé de Recherche CNRS
Institut Pasteur, UMR 8640 CNRS, ENS Paris - Université Paris 6

Sandrine LEVEQUE-FORT,
Chargée de Recherche CNRS
ISMO, UMR 8214 CNRS

Jean-Christophe OLIVO-MARIN
Directeur de Recherche CNRS
AIQ, URA 2582 CNRS, Institut Pasteur

Claire WILHELM
Chargée de Recherche CNRS
MSC, UMR 7057 CNRS - Université Paris 7