Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 13


Accueil du site > Thèses et habilitations > Horloge à réseau optique de mercure neutre : Détermination de la longueur d’onde magique pour la transition d’horloge ultraviolette 1S0-3P0.

Horloge à réseau optique de mercure neutre : Détermination de la longueur d’onde magique pour la transition d’horloge ultraviolette 1S0-3P0.

Soutenance de thèse Sinda Mejri

Jeudi 23 février 2012 à 14h00 à l’Observatoire de Paris, salle de l’amphithéâtre de l’Institut d’Astrophysique

Résumé :

Une horloge à réseau optique combine les avantages de piégeage des horloges à ions et les horloges à atomes neutres. En effet cette configuration idéale permet de réaliser un régime de confinement fort comme le régime Lamb-Dicke tout en travaillant avec un grand nombre d’atomes.

Contrairement aux horloges à ions une horloge à réseau optique nécessite des puissances de lasers importantes pour placer les atomes dans le régime Lamb-Dicke, ce qui induit généralement un décalage différentiel des niveaux d’horloge. Cependant le concept de la longueur d’onde magique a permis de supprimer, à premier ordre, les perturbations induites par le piège. Ces travaux de thèse portent sur les dernières avancées de la réali- sation de l’horloge à réseau optique à atomes neutres de mercure du LNE-SYRTE.

La première partie du travail a consisté à la caractérisation du piège magnéto-optique via un système de détection assez sensible, ce qui nous a permis d’évaluer la température des différents isotopes présents dans PMO ainsi que la mise en évidence d’un refroidissement sub-Doppler des isotopes fermioniques. Suit la réalisation du piégeage des atomes de mercure est une tache redoutable vu la gamme de longueurs d’ondes magiques prédites par la théorie (362±5 nm). Tout ce travail a permis de réaliser la première spectroscopie de la transition 1S03 P0 dans le régime Lamb-Dicke pour l’isotope 199Hg.

Avec l’utilisation du système laser ultra-stable lié à la référence primaire du LNE-SYRTE, nous avons déterminé la fréquence centrale de la transition pour une large gamme de longueur d’onde et profondeurs du piège et l’analyse de ces mesures nous a permis de réaliser la première détermination expérimentale de la longueur d’onde magique, démontrons ainsi la faisabilité d’une horloge optique à atomes de mercure de haute exactitude.

Thèse effectuée sous la direction de Sébastien Bize et Philip Tuckey.

E-mail : sinda.mejri obspm.fr


Post-scriptum :

LNE-SYRTE
Observatoire de Paris, CNRS, UPMC
77 avenue Denfert Rochereau
75014 Paris, France


Dans la même rubrique :