Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 38


Accueil du site > Equipes de recherche > Équipes IFRAF > Systême de référence Temps Espace > Interférométrie atomique et capteurs inertiels

Interférométrie atomique et capteurs inertiels

contact : Arnaud Landragin

L’équipe étudie les possibilités offertes par l’interférométrie atomique à des mesures de grande précision, et notamment pour la réalisation de capteurs inertiels, que ce soit pour des applications en navigation inertielle, en géophysique ou en physique fondamentale, au sol ou dans l’espace.

Les interféromètres à atomes utilisent le caractère ondulatoire de la matière et notamment le principe de la dualité ondé corpuscule qui postule qu’à toute particule massive peut être associée un paquet d’onde (dite onde de Broglie) qui peut être manipulé de façon similaire aux ondes lumineuses en optique.

Fluctuations de la mesure de g enregistrée par le gravimètre atomique pendant 12 jours en novembre 2010.
Mesures en carrés noirs, modèle de marée en trait plein rouge.

Personnels permanents :

  • M.C. Angonin Professeur UPMC
  • Ch. Bordé DR émérite CNRS
  • C. Garrido Alzar CR CNRS
  • A. Landragin DR CNRS
  • S. Merlet Ingénieur LNE
  • F. Pereira dos Santos CR CNRS
  • P. Wolf DR CNRS
    JPEG - 120.7 ko
    Gyromêtre atomique

Voir en ligne : http://syrte.obspm.fr/tfc/capteurs_...

Post-scriptum :

Observatoire de Paris
61 avenue de l’observatoire
F75014 Paris