Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 33


Accueil du site > Prix et distinctions > Lauriane Chomaz du LKB est lauréate 2012 des Bourses L’Oréal France

Lauriane Chomaz du LKB est lauréate 2012 des Bourses L’Oréal France

Avec le programme « Pour les Femmes et la Science », L’Oréal France s’engage à ce que l’avenir s’écrive avec les jeunes, les femmes et la science.

Dans le cadre du programme « Pour les femmes et la science », 25 doctorantes ont été récompensées en 2012 par les Bourses L’Oréal France - UNESCO - Académie des sciences.

Lauriane Chomaz doctorante du laboratoire Kastler-Brossel de l’’Ecole Normale Supérieure est l’une des lauréates.

Lauriane Chomaz a 25 ans et elle étudie la physique quantique. Sa thèse a pour but de mieux comprendre les propriétés de matériaux constitués d’une seule couche d’atome tel le graphène dont la découverte a été récompensée par le prix Nobel de physique en 2010. Lorsqu’un tel matériau est soumis à un champ magnétique très intense, il a la particularité de faire apparaître l’effet Hall quantique.

L’effet Hall est un phénomène classique bien connu qui décrit l’apparition d’une tension électrique perpendiculaire à la direction du courant dans un conducteur sous l’effet d’un champ magnétique.

L’effet Hall quantique apparaît dans un gaz d’électrons bi-dimensionnel soumis à une basse température et à un puissant champ magnétique.

Lauriane Chomaz veut reproduire l’effet Hall quantique sur un gaz d’atomes de Rubidium refroidis par laser.